J'ai pris la main d'une éphémère qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait la marche légère et de longues jambes de faon
J'aimais déjà les étrangères quand j'étais un petit enfant.

Louis Aragon